L’assurance du crédit à la consommation est-elle intéressante ?

assurance crédit consommationL’assurance du crédit à la consommation est toujours facultative. La majorité des organismes de crédit et banques incitent toutefois fortement leurs clients à y souscrire. Nous allons voir qu’il est souvent très important de bien lire son contrat afin de bien comprendre tous les coûts liés à l’assurance, mais surtout de comprendre quelles garanties sont associées. Nous verrons aussi quelles sont les conditions pour obtenir son crédit avec assurance, son coût moyen ou encore à quel moment le choix est proposé. Tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance facultative du crédit à la consommation.

► Accéder au comparatif des taux de crédit conso

Qu’est ce que l’assurance du crédit à la consommation ?

assurance crédit consommationToutes les offres de crédit à la consommation sont accompagnées d’une proposition d’assurance facultative. La loi impose en effet aux établissements prêteurs de laisser clairement le choix à l’emprunteur d’opter ou non pour une assurance. Les organismes et autres acteurs du crédit doivent par ailleurs respecter plusieurs obligations :

  • Indiquer de manière explicite le coût de l’assurance
  • Détailler les garanties associées à chaque formule et exceptions
  • Proposer clairement le choix de ne pas associer l’assurance au crédit à la consommation

Le coût de l’assurance du crédit à la consommation est représenté en TAEA (taux annuel effectif de l’assurance) sur le contrat de crédit. Dissocié du taux TAEG, ce taux permet d’identifier clairement le coût de l’assurance. On peut ainsi juger plus facilement de son intérêt.

Nous allons voir que les assurances ne sont intéressantes que dans certains cas. Les questions ne sont pas les mêmes lorsque l’on contracte un crédit retraite d’un montant important ou un petit crédit pour jeune. Elles comportent aussi certaines exclusions et spécificités uniquement visibles sur la notice détaillée. Notre comparateur de taux avec réponse immédiate n’inclut jamais l’assurance facultative. L’assurance n’influe pas sur la décision du crédit. Le choix est donné à l’emprunteur d’y souscrire ou non au moment de boucler le contrat de crédit.

Que couvre l’assurance facultative d’un crédit à la consommation ?

assurance du crédit consoL’assurance du crédit à la consommation comporte généralement trois types de couvertures. La formule de base de certains organismes ne propose que la garantie décès et perte d’autonomie. Certains prêteurs intègrent la garantie incapacité (ITT) à cette formule, quand d’autres ne la proposent que dans un deuxième « pack ».

La garantie perte d’emploi (voir crédit sans emploi) est également proposée en complément : le plus souvent dans le pack le plus coûteux. Il est très important de vérifier quelles garanties sont proposées lors du choix d’opter ou non pour une assurance. Il serait dommage par exemple d’opter pour une assurance totalement inutile (chômage pour un indépendant).

Garantie décès

Il s’agit d’une garantie de base, plutôt explicite. Cette assurance du crédit à la consommation permet d’effacer la dette de l’emprunteur en cas de décès. Il existe cependant des exclusions dont il est important de prendre connaissance. Cette garantie ne s’applique en effet pas en cas de suicide ou de décès des suites d’un alcoolisme avéré, ainsi que des maladies pouvant en découler. L’assurance exclut également les personnes décédées au cours de la pratique d’un sport extrême ou jugé à risque élevé.

Garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA)

La garantie PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie) s’applique lorsque l’assuré subit un accident entraînant l’impossibilité de poursuivre son activité. L’emprunteur doit également être dépendant d’une aide extérieure pour les gestes simples de la vie – comme s’habiller ou encore s’alimenter – pour que la garantie s’applique. Le cas échéant, l’assurance ne prend pas effet.

Le contrat d’assurance couvre totalement ou partiellement le montant restant dû lorsque ces deux critères sont constatés. Il est important de bien lire la notice d’assurance avant d’y souscrire, au risque de se retrouver avec une mauvaise surprise en cas de pépin. La garantie PTIA ne couvre par exemple pas l’invalidité partielle.

Autour du sujet : crédit invalide ou avec un handicap

Garantie perte d’emploi

assurance crédit consommationRembourser un crédit sans emploi ou même un crédit avec un CDD et des revenus instables est un chemin de croix. La garantie perte d’emploi permet théoriquement d’éviter de se retrouver en position de surendettement. Elle est la plupart du temps réservée aux emprunteurs en CDI. Les professions libérales, personnes en CDD, artisans et commerçants ne sont généralement pas éligibles à la couverture. Rappelons que chaque prêteur a ses propres codes : il est important de lire son contrat afin d’en vérifier les clauses.

La garantie perte d’emploi ne s’applique pas dans les situations suivantes :

  • Licenciement pour faute
  • Démissions et ruptures conventionnelles
  • Fin de contrat CDD
  • Préavis de licenciement

Cette assurance de crédit à la consommation « perte d’emploi » est concrètement prévue pour couvrir principalement contre le licenciement économique. Cette assurance ne peut généralement s’appliquer que six mois après la signature du contrat, afin d’éviter au maximum les fraudes.

Il est surtout important de savoir que l’assurance perte d’emploi (ou assurance chômage) ne couvre que rarement 100% des mensualités. Souvent limitée dans le temps, elle l’est également en terme de pourcentage des mensualités. Il est par exemple possible de n’être couvert qu’à hauteur de 30% les six premiers mois suivant le délai de franchie (souvent 3 mois), et 40% les 12 mois qui suivent. En cas de retour à l’emploi, l’assurance ne s’applique évidemment plus.

Garantie incapacité (ITT)

crédit consommation avec assuranceCette garantie est elle aussi très différence d’un assureur à un autre. Certains organismes jouent en effet sur les mots entre l’incapacité temporaire partielle, l’incapacité totale temporaire et l’invalidité partielle ou totale.

L’invalidité ou l’incapacité est toujours représenté par un pourcentage. Ce sont les médecins qui définissent ce fameux pourcentage d’invalidité ou incapacité. Les assurances précisent bien le seuil à partir duquel elles prennent en charge les mensualités. Attention, un pourcentage d’invalidité est susceptible d’être révisé à la hausse ou à la baisse dans le temps.

Assurance du crédit à la consommation : gare aux exclusions

On l’a vu dans la description des différents produits : les exclusions sont nombreuses en matière d’assurance au crédit à la consommation. Les assureurs font en effet le maximum pour éviter de se retrouver face à des abus, au détriment parfois d’honnêtes emprunteurs. Le plus important lorsque l’on choisit une assurance

Combien coûte une assurance de crédit à la consommation ?

Le coût de l’assurance d’un crédit à la consommation dépend des garanties choisies. Le coût de l’assurance facultative est représenté en TAEA, soit le taux annuel effectif de l’assurance. Ce taux permet d’isoler le montant de l’assurance de celui du crédit en tant que tel, dont le coût découle du taux TAEG.

Le TAEA est généralement compris entre 1,50% et 4,00% du montant total du prêt. Il est possible dans certains cas que l’assurance représente jusqu’à 30% (voire plus) du coût du crédit. Le coût de l’assurance peut évoluer en fonction du profil de l’assuré (âge, profession, etc) ainsi que du forfait (ou pack) choisi. La garantie la plus basique comporte toujours la combinaison décès + PTIA.

Exemple de coût d’une assurance de crédit à la consommation

Nous avons réalisé une simulation de crédit 10 000 euros sur 48 mois sous la forme d’un prêt personnel sur le site de l’un des organismes les plus populaires en France. Comparons à présent le coût du crédit avec et sans assurance.

Simulation de prêt personnel 10 000 euros sur 48 mois avec ou sans assurance
Taux TAEG révisable
Durée de remboursement
Mensualités
Coût total du crédit
Crédit sans l'assurance facultative
2,99%
48 mois
221,12€
613,76€
Avec l'assurance
231,87€
1129,76€

L’assurance du crédit à la consommation est dans notre exemple une assurance dite « de base » décès / invalidité : celle proposée automatiquement. On constate ici que le coût de l’assurance atteint 100% du coût du crédit en tant que tel. Inutile d’aller plus loin pour comprendre à quel point il est important de bien vérifier toutes les garanties offertes avant d’y souscrire. Le prêt d’argent assuré coûte ici deux fois plus.

Un coût intégré dans les mensualités

S’il est bien dissocié du coût du crédit grâce au TAEA, le coût de l’assurance du crédit à la consommation est malgré tout intégré aux mensualités du crédit. Le détail du relevé mensuel (disponible sur son espace client) précise le montant déduit au titre de l’assurance.

Il faut savoir que lorsque l’on rembourse un crédit à la consommation avec une assurance, les établissements intègrent en priorité le montant prévu au titre de l’assurance dans les mensualités. Pour faire simple : on rembourse l’assurance en priorité avant le crédit lui-même.

► Comparer les meilleurs taux de crédits

L’exception de la LOA

Dans le cas d’une location avec option d’achat (LOA), le taux TAEG n’est jamais mentionné. Tout le package est donc intégré dans une seule et même mensualité, assurance de crédit comprise (si toutefois elle est souscrite ou proposée). Il est dans ce cas important de bien dissocier chaque coût, au risque de payer des garanties ou assurances un peu trop cher. Réclamer le détail des coûts d’une offre de LOA est la base pour éviter de se faire rouler.

Dans quels cas l’assurance du crédit conso est-elle intéressante ?

assurance crédit consoL’assurance représentant un certain coût, il n’est pas toujours nécessaire d’y souscrire lorsque l’on souscrit un crédit avec de petits revenus mais une bonne gestion de son budget et une petite marge de manœuvre. L’idée est de se prémunir contre un accident de la vie et non de céder à la panique.

L’assurance du crédit à la consommation peut en revanche s’avérer rassurante lorsque sa situation est fragile et qu’un départ non volontaire (licenciement économique par exemple) de son emploi n’est pas impossible. Les personnes dont la santé est fragile ou d’un âge avancé peuvent également trouver un intérêt à y souscrire.

Attention dans tous les cas à bien lire la notice d’assurance avant de cocher la case sur son contrat de crédit. Rappelons que l’assurance du crédit à la consommation est toujours facultative. C’est la raison pour laquelle notre comparateur ne propose qu’un classement des meilleurs taux TAEG, sans tenir compte de l’assurance.

► Accéder au comparatif des taux de crédit conso

Lien utile : l’assurance emprunteur du crédit conso et la loi

 


Rédigé par simon

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !