Les taux de crédit consommation vont-ils augmenter en 2022 ?

taux crédit consommation 2022Avec l’inflation et l’augmentation des coûts de refinancement qui montent en flèche depuis 2022, tout le monde annonce l’augmentation des taux de crédit. Mais est-ce une réalité ? Les taux de crédit consommation ont-ils augmenté en 2022 ? Et ceux du prêt immobilier ? Que va t-il se passer à partir de septembre 2022, pourra-t-on emprunter et à quel prix ?

Taux de crédit 2022 : les faits

L’avantage avec les taux de crédit, c’est que les banques et organismes financiers sont dans l’obligation de déclaré tous les financements qu’ils ont accordés à la Banque de France. Chaque trimestre, nous connaissons donc les taux qui ont été pratiqués pour chaque type de crédit accordé. Impossible de tricher, est-ce vraiment la fin du crédit pas cher ?

Évolution taux de créditTaux T4 2021Taux T1 2022Taux T2 2022
Crédit conso < 3000€15,8815,8315,83
Crédit conso 3000-6000€7,357,397,40
Crédit conso > 6000€3,703,703,70
Prêt immo < 10 ans1,831,881,95
Prêt immo 10-20 ans1,801,821,95
Prêt immo > 20 ans1,811,801,93

On peut constater qu’entre les prêts immobiliers et le crédit à la consommation, les taux appliqués aux clients n’ont pas évolué de la même manière. Les taux du crédit immobilier sont en train de s’envoler. Et c’est la première fois depuis de nombreuses années. Incontestablement, la limite de l’usure a joué son rôle sinon les prix seraient montés beaucoup plus haut. Mais alors pourquoi les taux du crédit conso n’ont pas suivi la même ascension ? C’est ce que nous allons essayer de comprendre.

Dans tous les cas, si vous avez besoin d’argent, c’est le moment ou jamais pour emprunter. Il y a peu de chance que les courbes repartent à la baisse à court terme. Notre comparateur permet de savoir qui propose le crédit le moins cher tant pour l’immobilier que les prêts à la consommation.

► Comparer les meilleurs taux de crédit

Le crédit à la consommation, la grande incompréhension

Les taux du crédit à la consommation n’ont quasiment pas bougé. Quel est le meilleur crédit conso que l’on peut obtenir en août 2022 ? Le même qu’en janvier ou quasiment, surprenant. En effet, la totalité des organismes de crédit voient leur marge se pincer puisqu’ils doivent eux-même emprunter l’argent sur les marchés financiers et que ce coût du refinancement a augmenté en 2022. Mais alors pourquoi les taux n’augmentent pas ?

taux crédit 2022Après avoir passé deux années de vente plutôt médiocres, entre le Coronavirus et la baisse des ventes auto, la production de crédit consommation a connue une très forte croissance au premier semestre 2022. Difficile de prendre la décision de monter les prix dans un tel contexte. Comme n’importe quel petit boulanger, il est probable que les organismes de crédit n’est pas voulu répercuter la hausse des prix de leur matière première à leurs clients dans un premier.

C’est encore plus surprenant qu’ils n’aient pas monté les taux sur le petit crédit rapide et facile qu’est le crédit renouvelable. Par contre, il est quasiment certain que ça va changer. En réalité, ça a déjà changé au cours du deuxième trimestre 2022. Nous l’avons vu en intégrant les nouvelles offres au fur et à mesure dans notre comparateur de crédit consommation. On peut dire que le virage a commencé fin mai. La rentrée risque donc d’être compliqué.

Ce n’est pas pour autant que l’on verra disparaitre les taux promo. En effet, l’autre phénomène qui inquiète encore plus les organismes de crédit conso est la montée du risque. Ils anticipent des difficultés futures des clients à rembourser. Ils sont d’ors et déjà beaucoup plus sélectif et le nombre de crédit refusé augmente. Par contre les meilleurs dossiers continuent d’obtenir des petits taux.

Taux de prêt immobilier 2022 : où s’arrêteront-ils ?

taux prêt immobilier 2022Le tableau n’est pas du tout le même pour le crédit immobilier. Dans le secteur, c’est plutôt la Bérézina. En effet, les coûts de refinancement sont montés tellement vite que les banques n’ont pas pu répercuter la hausse à leurs clients dans les mêmes délais.

Effet, le taux maximum auquel les banques peuvent prêter, l’usure, n’est remis à jour que chaque trimestre. Elles se sont donc retrouvées coincées. Et comme le plafond des taux  ne peut être augmenté que de 33% chaque trimestre, elles sont toujours en train d’essayer de rattraper leur marge. Elles ont néanmoins trouver un autre moyen. Arrêter de prendre les demandes de crédit immobilier apportées par les courtiers. Et c’est quasiment la même chose pour les rachats de crédits avec prêt immobilier. Une réelle difficulté pour la profession. Ce qui est sûr pour l’instant, c’est que les clients non plus n’y retrouvent pas.

Nous constatons une remontée significative des taux de prêt immobilier qui devrait durer au moins jusqu’à la fin de l’année 2022. Avec aussi un réel risque que les banques ne financent plus les dossiers les plus fragiles. Les perspectives de début 2023 ne sont pas meilleures. En effet, les prix du gaz et de l’électricité « protégés » jusque là par le bouclier tarifaires pourraient connaitre une augmentation sans précédent et les tensions géopolitiques ainsi que les problèmes d’approvisionnement en matières premières ne vont pas aider à baisser l’inflation. A suivre donc très attentivement…

Rédigé par Julien Lecron
Le 19/08/2022

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !