Crédit au chômage partiel : cette situation peut-elle entraîner un refus ?

crédit au chômage partielLe chômage partiel largement déployé depuis l’apparition de la Covid-19 a quelque peu redistribué les cartes dans le domaine du crédit à la consommation. La plupart des organismes en ligne n’ont toutefois aucun mal à accepter une demande de crédit au chômage partiel, à condition que les ressources financières amputées de 16% du salaire net suffisent pour rembourser le prêt sans incident. Tout ce qu’il faut savoir pour obtenir un accord de crédit en situation de chômage partiel.

► Accéder au comparatif des taux de crédit

Où faire une demande de crédit conso au chômage partiel ?

prêt au chômage partielIl existe différentes manières de solliciter un prêt d’argent au chômage partiel :

  • Solliciter un comparateur de crédit et réaliser des demandes sans engagement
  • Contacter son banquier et lui expliquer sa situation
  • Se rapprocher d’un concessionnaire, dans le cadre d’un prêt auto
  • Contracter un petit crédit dans un magasin, par le biais d’un carte de crédit associée

Selon la situation de chacun, le crédit conso au chômage partiel sera plus ou moins facile à obtenir. Il va de soi qu’il est toujours important d’adapter sa demande de crédit à la consommation à la situation du moment. Les établissements vont considérer les revenus au chômage partiel (salaire net – 16%) lors de l’étude des pièces justificatives, et non ceux dont l’emprunteur bénéficie dans une situation d’emploi à 100%.

Il est toujours plus intéressant d’entamer une demande de crédit au chômage partiel en ligne, afin de se faire une idée précise de sa capacité à emprunter.

Crédit et chômage partiel : les organismes sont-ils tolérants ?

Oui, les organismes de crédit ont désormais pris la mesure du chômage partiel. Il n’existe en réalité aucune case à cocher indiquant une situation de chômage partiel.

La présence d’une situation de chômage partiel ne justifie à priori pas à elle seule un crédit refusé.

La meilleure chose à faire est de multiplier les demandes auprès de plusieurs spécialistes en ligne, avec d’obtenir plusieurs réponses immédiates. Il est tout à fait possible qu’un organisme refuse la demande de crédit au chômage partiel, mais qu’un autre l’accepte dans des conditions similaires.

Chômage partiel et crédit conso : conseils pour obtenir un avis positifs

crédit conso au chômage partielUtiliser un comparateur de crédit conso constitue une étape incontournable dans sa recherche du meilleur crédit au chômage partiel, mais avant tout d’un avis favorable sans mauvaise surprise.

Notre comparatif crédit a justement été pensé pour apporter une solution de crédit conso en ligne à tous, dans la transparence la plus totale. Connecté aux principaux spécialistes du crédit à la consommation, notre système permet d’obtenir  :

  • Le classement des meilleurs taux TAEG de crédit
  • Une réponse de principe immédiate du meilleur organisme (taux de crédit à la consommation le plus bas)
  • La possibilité de réaliser plusieurs demandes sans engagement, d’un simple clic

Notre comparatif crédit se distingue des autres sur un point : il apporte réellement une solution personnalisée à chacun. En fonction du type de prêt demandé, du montant et de la durée, les taux diffèrent. Or ce sont bien les taux TAEG réellement proposés en ligne par les spécialistes que nous relevons, chaque jour.

► Crédit conso : accéder au comparateur de taux

Une fois la demande réalisée et un premier avis positif obtenu, l’organisme de crédit revient sous 24h par mail avec une confirmation de la demande.

Que faire en cas de crédit au chômage partiel refusé ?

Il arrive fréquemment qu’une demande de crédit au chômage partiel soit refusée, dès l’étape de la simulation en ligne ou après l’étude approfondie du dossier. Dans les deux cas, il peut être intéressant de se pencher sur les points éventuellement bloquants de sa demande, pour en comprendre la raison. Voici quelques conseils qui pourraient permettre de faire basculer une réponse négative vers un prêt au chômage partiel accepté.

Revoir à la baisse le montant de son projet

prêt au chômage partielLorsque cela est possible, le simple fait de réduire de quelques centaines d’euros le montant demandé peut faire basculer un crédit au chômage partiel refusé du bon côté. La baisse de revenus engendrée par cette situation particulière n’est pas à prendre à la légère. Elle impacte directement le reste à vivre, et augmente donc rapidement le taux d’endettement.

Augmenter la durée du crédit

Le fait d’augmenter le nombre de mensualités implique de payer un peu plus d’intérêts, mais peut aussi permettre de passer d’un crédit refusé à accepté. Il peut s’agir dans certains cas d’une solution pour compenser le passage en chômage partiel.

Apporter d’autres pièces justificatives ou justifier le projet

Il existe différents types de crédits à la consommation, dont certains impliquent de fournir un justificatif. Il s’agit souvent d’un élément rassurant. Plus un prêt est justifié et plus le créancier a de garanties.

En moyenne, un prêt personnel sans justificatif est plus difficile à obtenir qu’un crédit auto ou travaux, entrant dans le cadre des prêts dits « affectés ».

Contacter l’organisme ou faire appel à son banquier

Il est toujours intéressant de prendre directement contact avec les établissements financiers en cas de crédit refusé. S’ils n’ont aucune obligation de fournir un justificatif de refus, les organismes pourraient donner des éléments permettant d’argumenter le refus. Comprendre ce qui bloque dans sa situation augmente toujours les chances de formuler une nouvelle demande, cette fois acceptée.

► Comparer les taux de crédit à la consommation


Rédigé par simon

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !