Demande de crédit sans contrôle FICP, rêve ou réalité ?

crédit sans contrôle FICPLes organismes de crédit autorisés en France sont tenus d’interroger le fichier des incidents de remboursement des crédit aux particuliers à chaque demande de crédit. Les personnes inscrites au FICP voient instantanément la porte du crédit conso se claquer devant leur nez. Existe-t-il des solutions alternatives de crédit sans contrôle FICP ? Comment sortir du FICP et ainsi retrouver un profil éligible au crédit conso ? Toutes les réponses.

Crédit sans contrôle FICP : mission impossible ?

Se lancer à la recherche d’un crédit sans contrôle FICP est mission impossible. Tous les organismes de crédit en France sont dans l’obligation d’interroger le fichier des incidents de remboursements des crédits aux particuliers. Il s’agit d’une obligation légale en matière de crédit à la consommation. Aucun spécialiste n’échappe à cette règle. Cette obligation a été mise en place afin de protéger les consommateurs contre le risque de surendettement.crédit sans contrôle FICP

Attention aux arnaques au crédit et fausses promesses

On peut rapidement perdre la tête dans une situation financière compliquée. De nombreux escrocs profitent du besoin de crédit sans contrôle FICP pour mettre en place des arnaques au crédit. La promesse est souvent la même : un crédit conditionné par le versement d’une petite somme. Ce premier versement peut être justifié par l’arnaqueur comme correspondant à des frais de dossier ou de gestion. Il ne faut jamais verser de l’argent avoir d’avoir reçu les fonds d’un crédit à la consommation. Il s’agit à coup sûr d’une arnaque au crédit sans contrôle FICP, et beaucoup de Français tombent encore dans le panneau.

Comment sortir du FICP ?

Notre meilleur conseil est de s’atteler à sortir du fichier plutôt de se lancer dans une impossible recherche de crédit sans contrôle FICP. Nous verrons plus loin dans cet article qu’il existe bien une solution de mini crédit sans contrôle FICP, mais impossible d’envisager  un projet avec les montants associés.

Une fois le nom effacé du fichier, il sera de nouveau possible d’entamer une demande de crédit en ligne, auprès de sa banque ou de tout autre acteur. Il faut bien comprendre que l’inscription au FICP n’est pas une sanction, mais le résultat d’un mécanisme de protection du consommateur. Une inscription sur le fichier n’arrive jamais par hasard, elle est toujours le résultat d’un défaut de remboursement. L’objectif est d’éviter aux emprunteurs de se retrouver dans des situations impossibles à gérer.

Un organisme m’a inscrit sur le FICP, comment en sortir ?crédit sans contrôle FICP

  1. Contacter l’organisme ayant demandé le fichage FICP et entamer une discussion constructive.
  2. Rembourser directement les dettes ou proposer un échelonnement différent permettant d’assurer le bon remboursement.

L’organisme ayant entraîné l’inscription sur le fichier doit quoi qu’il arrive donner son accord avant radiation de son nom. Une fois la preuve de l’accord (ou du remboursement) obtenue, il suffit de se rendre à la Banque de France la plus proche de chez soi pour lancer une procédure de défichage, pièce d’identité à l’appui. Il est également possible d’adresser un courrier intégrant une copie de la pièce d’identité, la preuve provenant de l’organisme et quelques lignes précisant la demande dans un bureau de la Banque de France.

Lorsque les relations sont tendues ou devenues impossibles avec l’organisme concerné, il est intéressant de contacter un médiateur bancaire. En cas de fichage jugé abusif, il est possible de saisir une association ainsi que la direction de la répression des fraudes.

Défichage après une procédure de la commission de surendettement

Lorsque l’inscription sur le FICP est le résultat d’une procédure de surendettement, le défichage ne prend fin que lorsque toutes les sommes dues ont été remboursées. La durée d’un plan conventionnel de remboursement est de sept ans maximum.

Les personnes ayant bénéficié d’une procédure de rétablissement personnel doivent elles patienter cinq ans dans tous les cas. La seule manière d’écourter cette durée est d’avoir effacé ses dettes avec la vente de ses biens personnels.

> voir notre article sur comment déposer un dossier de surendettement.

Cashper, le seul organisme de crédit sans contrôle FICP ?

Cashper est un organisme spécialisé dans le mini crédit, un petit prêt ne répondant pas aux lois du crédit à la consommation. Les montants sont généralement de l’ordre de 150€ à 300€ au maximum lors d’une première utilisation, et la somme est à rembourser en 15 ou 30 jours. L’argent peut être viré sur le compte en 48h en cas de souscription à une option « express » très coûteuse (30% du montant demandé). Autrement, les fonds seront versés à J+15 ou J+30, selon le choix de la formule de crédit. Le montant du crédit sans contrôle FICP peut atteindre 1000 euros dans certains cas.

cashper crédit sans contrôle FICP

Cashper est un spécialiste du mini crédit sans contrôle FICP. L’organisme n’interroge en effet pas systématiquement le fichier, permettant dans certains cas d’obtenir un crédit sans contrôle FICP. Il ne s’agit en revanche pas d’un crédit sans justificatif. Cashper demande en effet les bulletins de salaire avant d’accorder ou non un mini prêt d’argent. Le FICP n’est pas nécessairement interrogé. Les FICP ont plutôt intérêt à tenter leur chance auprès de Cashper. Rien n’indique toutefois que l’organisme acceptera la demande. Un défaut de paiement pourra surtout entraîner de nouvelles complications, et d’importants frais supplémentaires. Méfiance donc.

► Accéder au comparatif des taux du crédit conso

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !