Comment obtenir un crédit autoentrepreneur au meilleur taux

crédit autoentrepreneurObtenir un crédit autoentrepreneur est difficile mais tout à fait envisageable. Les travailleurs indépendants doivent, au même titre que les salariés, fournir aux organismes des documents justifiant de leur stabilité financière. Si les critères d’acceptation du crédit autoentrepreneur sont plus strictes que dans d’autres cas, plusieurs solutions de financement existent. Passons en revue toutes les possibilités offertes aux autoentrepreneurs souhaitant solliciter un prêt.

► Comparer les crédits autoentrepreneur

Le crédit autoentrepreneur à la loupe

Les autoentrepreneurs souhaitant obtenir un crédit doivent montrer patte blanche. Quelque soit le montant du prêt autoentrepreneur souhaité, les organismes de crédit s’intéresseront en premier lieu à la solvabilité de l’emprunteur.

Nos différents tests effectués auprès des plus grands organismes de crédit autoentrepreneur révèlent que les relevés de comptes ne sont pas systématiquement nécessaire. A l’inverse, il faudra toujours justifier de ses revenus avec un avis d’imposition au moment de la constitution du dossier d’emprunt (voir comment déclarer ses impôts avec le statut autoentrepreneur). Détaillons ensemble les différentes possibilités de financement offertes à un indépendant.

Le crédit autoentrepreneur pour un financement supérieur à 5 000€

C’est en passant par un prêt personnel au taux TAEG fixe que les autoentrepreneurs financent généralement leurs besoin d’argent de 5 000€ ou plus. C’est la bonne manière d’obtenir un crédit pas cher. Comme tous les autres particuliers, ils passeront par un prêt auto pour financer un véhicule et un prêt travaux pour des travaux. Il n’y a pas de crédit autoentrepreneur spécifique en tant que tel. C’est la situation professionnelle qui sera évaluée spécifiquement.

Les conditions d’acception du prêt autoentrepreneur

Le crédit autoentrepreneur est soumis à des règles d’exclusion strictes. Elles s’appliquent par exemple si :

  1. Le taux d’endettement du demandeur est trop important (plus de 50%)
  2. Les revenus sont trop faibles (inférieurs à 1200€)
  3. L’emprunteur est fiché bancaire

crédit autoentrepreneur

Le crédit autoentrepreneur est spécifique lors du calcul du score. C’est à ce moment-là que le risque lié à l’activité est évalué par l’organisme. Seuls les indépendants justifiant de revenus suffisants et d’un taux d’endettement bas verront les portes du crédit supérieur à 5 000€ s’ouvrir. Rappelons que si le prêt sans justificatif d’utilisation des fonds est courant, celui sans pièces justificatives n’existe pas ! C’est encore plus vrai dans le cas de la micro-entreprise.

De manière générale, une demande de crédit autoentrepreneur concernant un montant élevé (10 000€ ou plus) sera soumise à des conditions plus strictes. Si le contrat de crédit initial ne mentionne que le dernier avis d’imposition, l’organisme engagé sur une pré-acceptation est en droit de réclamer d’autres pièces, comme les relevés de comptes ou encore la totalité des avis d’imposition sur une période donnée.

La quasi-totalité des dossiers concernant des auto-entrepreneurs récents (moins d’un an) seront rejetés par les organismes de crédit. L’impossibilité de fournir au moins le dernier avis d’imposition lié à l’activité freelance entraînera en effet un refus automatique. Gardons à l’esprit que le prêteur a besoin de garanties : la pérennité de l’activité en est une. Seuls les meilleurs clients de certaines banques traditionnelles peuvent potentiellement prétendre à un crédit en début d’activité libérale, à condition qu’ils justifient d’un certain passif et de garanties importantes liées à leur solvabilité.

Comparer les offres, une priorité

Le crédit autoentrepreneur obéit à certaines conditions mais n’en demeure pas moins concurrentiel. Les indépendants confiants concernant leur capacité à obtenir un avis favorable ont tout intérêt à comparer toutes les offres de crédit. Un rapide coup d’œil sur notre comparateur permet de se rendre compte des économies réalisables :

crédit autoentrepreneur

Pour un prêt de 15 000€ sur 60 mois, le meilleur organisme propose un taux TAEG de 4,29% : coût total du crédit de 1659,60€
La deuxième meilleure offre – calculée selon les mêmes conditions – nous annonce un taux de de 5,77% : coût total 2242,20€

On peut économiser 582,60€ entre la meilleure offre et sa première concurrente sur une simulation d’un montant de 15 000€.

► Comparer les offres de crédit

Le petit crédit autoentrepreneur

Le petit crédit ( inférieur à 5000€) est généralement proposé sous la forme d’un crédit renouvelable. Ce modèle affiche globalement des taux plus élevés que pour celui prêt personnel. Le crédit « revolving » présente tout de même un sérieux avantage pour les indépendants souhaitant s’accorder une réserve d’argent. Facture impayée, achat obligatoire pour pour développer son entreprise : tous ces petits imprévus d’un travailleurs indépendant peuvent justifier un crédit renouvelable.

Le crédit renouvelable se positionne sur des taux plus élevés mais peut être remboursé par anticipation, sans pénalités. Un indépendant souhaitant débloquer un crédit de 1000€ de sa réserve d’argent sur quelques mensualités peut ainsi s’éviter une passe difficile dans l’attente d’un paiement à retardement. Si le remboursement est partiel, le coût du crédit baissera et deviendra – pour notre cas – plus raisonnable. Le remboursement intégral mettra un terme au contrat.

Le prêt immobilier pour les autoentrepreneur

crédit autoentrepreneurObtenir un prêt immobilier en tant qu’autoentrepreneur n’est réservé qu’aux indépendants dont la situation est stable. Une banque ne prêtera jamais une somme d’argent importante (> 50 000€) sur 15 ans à un indépendant dont la situation n’est pas stabilisée depuis plusieurs années. Le dossier de prêt immobilier autoentrepreneur aura tout de même un peu plus de poids auprès des banques dans certains cas :

  • S’il est soutenu par un co-emprunteur, en CDI
  • Si la demande est associée à un apport conséquent, supérieur à 10% du montant
  • Si le demandeur dispose d’une assurance réservée aux indépendants liée aux risques de perte d’emploi

Les enjeux financiers liés à un prêt immobilier sont énormes. Comme pour chaque projet d’envergure, il est important de faire jouer la concurrence en comparant les meilleurs taux proposés par les banques. Notre comparateur donnera une première belle indication des meilleures offres pour le financement d’un achat immobilier.

► Accéder au comparatif prêts immobiliers

Crédit autoentrepreneur : l’essentiel à retenir

Clairement, à revenus équivalents, les autoentrepreneurs ont accès au crédit moins facilement qu’un salarié en CDI. Obtenir un crédit lorsqu’on est travailleur indépendant ne sera possible que si un premier avis d’imposition associé à l’activité est émis. Seuls les autoentrepreneurs jouissant déjà d’une certaine ancienneté / pérennité dans leur activité pourront accéder à un prêt personnel important (> 10 000€). Alternative plus flexible dans ses critères d’acceptation, le crédit renouvelable (< 5000€) peut être une bonne solution pour les indépendants souhaitant simplement remédier à des imprévus grâce à une réserve d’argent directement disponible.

Note : Les organismes de crédit proposent tous un formulaire incluant la situation professionnelle du demandeur. Le statut autoentrepreneur est  quasiment toujours représenté sous l’intitulé « profession libérale » ou « indépendant ». Néanmoins le crédit profession libérale est encore autre chose. Attention donc à ne pas confondre avec, par exemple, avec le secteur privé.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !