Les taux des prêts immobiliers continuent d’augmenter

En mars, l’augmentation des taux immobiliers se confirme si on en croit les analyses des courtiers. Les banques répercutent la hausse des titres de la dette française, conséquence de l’inflation, sur les taux des prêts immobiliers. Si ces derniers ont déjà pris 0,7 point depuis début janvier 2022, ils pourraient encore prendre 0,2% selon certains spécialistes.

► Accéder au comparateur de crédit immobilier

Qui est concerné par ces hausses ?

Plusieurs courtiers et acteurs du marché de l’immobilier notent des hausses allant de 0,15% à 0,3% au mois de mars. Des chiffres qui confirment la tendance déjà observée en février. Même si cette remontée n’est pas spectaculaire, elle signe tout de même la fin d’une période particulièrement avantageuse pour les futurs acquéreurs, avec des niveaux historiquement bas en 2021.

Les emprunteurs qui souffriraient le plus de cette augmentation des taux sont les profils les plus précaires (revenus moins importants). Notons que la situation est également une conséquence des nouvelles contraintes imposées aux banques depuis janvier 2022. Ces dernières n’ont effectivement plus le droit d’accorder des prêts immobiliers d’une durée de remboursement supérieure à 25 ans. Quant aux mensualités, elles ne peuvent plus dépasser 35% des revenus du ménage.

Un exemple chez BforBank

Les offres des banques sont donc d’ores et déjà impactées. Chez BforBank, par exemple, le taux TAEG du crédit de 350 000€ sur 25 ans est désormais de 2,12%, contre 1,63% précédemment. Si on regarde la mensualité, cela représente une augmentation de 80€ par mois pour les futurs emprunteurs, ce qui n’est pas négligeable. Evidemment, toutes les banques sont concernées. Pour trouver le meilleur crédit, nous recommandons toujours autant de comparer les taux TAEG avant de s’engager. Pour cela, les internautes peuvent interroger notre comparateur de crédit immobilier.

A quoi faut-il s’attendre pour le mois d’avril ?

Il est très difficile de prédire qu’elles seront les conséquences de la guerre en Ukraine sur le marché de l’immobilier dans les mois à venir. On ne sait pas encore quel impact cette situation aura sur les projets des ménages. Affaire à suivre.

Rédigé par Noemie Verbaere
Le 05/04/2022
Modifié le 12/04/2022

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !