Enquête Cofidis : le recours au crédit des Français pour se soigner

Plus d’un million de Français ont déjà eu recours à un crédit à la consommation pour se soigner, selon une enquête(*) de l’Institut CSA pour Cofidis. Un tiers des personnes majeures interrogées déclarent par ailleurs avoir déjà fait l’impasse sur des consultations ou soins, invoquant des raisons financières. Le point sur les chiffres de la santé.

Santé : une part des Français renonce à se soigner

Un Français sur trois connaît des difficultés pour payer ses frais de santé, selon l’étude réalisée par l’Institut CSA pour Cofidis. Un budget moyen de 715,00€ par personne, qui grimpe en flèche lorsque l’on isole les plus de 50 ans (934,00€). Les disparités sont également géographique : un Alsacien consacre en moyenne 1166,00€ par an pour sa santé, alors qu’un habitant du Centre Val-de-Loire débourse moitié moins (481,00€).

L’optique, l’auditif et les frais dentaires plombent les Français

Les Français dans l’impasse financièrement face aux frais de santé sont généralement ceux ayant des besoins optiques, auditifs ou dentaires (voir notre article crédit dentaire). C’est précisément dans ces trois secteurs de dépense que le « reste à charge » est le plus important. Au regard du tarif moyen des formules dentaires ou auditives, on comprend mieux pourquoi certains français n’ont tout simplement pas les moyens de se soigner.

Chiffres de l'année 2016, en progression constante.
Prix moyen
Reste à charge
Prix moyen à payer de sa poche
Prothèse dentaire (céramo-métallique)
541€
25%
135€
Audioprothèses
1475€
53%
780€
Optique (verres + monture)
425€
22%
95€

source : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dp_rac0-2.pdf

La France performante en matière de couverture santé

La proportion des dépenses de santé directement à la charge des ménages français n’atteint que 8,3% en 2017. La France est tout simplement le pays membre de l’OCDE le plus protecteur en matière de santé avec ses concitoyens (*²). Reste que la part des Français largement touchés par des problèmes dentaires, optiques ou auditifs, sont parfois dans l’impasse totale. 13% d’entre eux ont recours au crédit à la consommation, alternative inévitable lorsque les autres solutions (épargne, budget mensuel, aide familiale) ont déjà été envisagées.

Objectif reste à charge zéro !

Le Président a pris l’engagement d’améliorer l’accès à la santé pour tous. Le gouvernement compte donc s’attaquer au fameux « reste à charge ». Les Français devraient avoir, dès 2019, le choix d’opter pour une solution avec ou sans reste à charge. Cette mesure vise à réduire progressivement le coût des trois secteurs les plus onéreux. L’objectif est d’arriver à une couverture gratuite à 100% sur les lunettes, prothèses dentaires et appareils auditifs à l’horizon 2021.

Ces nouvelles mesures seront gagnantes pour les ménages et impacteront à priori peu la mutuelle. Elles concerneront l’ensemble des Français disposant d’une complémentaire santé, soit 95% de la population. Si on sait qu’il y a un pas entre les objectifs et les réalisations concrètes, la mise en place progressive de la mission « 100% santé » dès 2019 devrait permettre aux ménages concernés d’y voir plus clair.

Sources :
(*) voir l’infographie complète Cofidis « Les Français et les frais de santé »
(*²) selon un rapport paru en 2014 sur sante.gouv.fr

► Comparer les crédits aux meilleurs taux

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !