Crédit sans assurance : faut-il choisir cette option ?

crédit sans assuranceIl est possible d’obtenir un crédit sans assurance si ce n’est pas pour un prêt immobilier. Prêt personnel classique, crédit auto, crédit renouvelable, prêt travaux :  l’assurance emprunteur n’est jamais obligatoire dans le cadre d’un crédit à la consommation. Nous avons fait le tour des offres de crédit sans assurance obligatoire. Et nous avons tenté d’évaluer le rapport qualité/prix des assurances.

► Comparer les taux du prêt sans assurance

Le crédit à la consommation sans assurance

  • crédit sans assuranceL’assurance d’un crédit à la consommation garantit le remboursement total ou partiel du prêt, selon certaines conditions.
  • Son coût correspond généralement en moyenne à 5% du montant du crédit.
  • Il est exprimé légalement sous forme de TAEA (Taux annuel effectif d’assurance).

Les organismes financiers sont dans l’obligation de proposer un crédit à la consommation sans assurance (voir la loi). Conseillée mais donc totalement optionnelle, L’assurance entraîne des frais supplémentaires non négligeables. Voici la liste des crédits sans assurance obligatoire : Le crédit personnel classique, le prêt auto, le prêt travaux, un crédit renouvelable, le rachat de crédits et un mini crédit.

Quel coût pour assurer un crédit classique ?

L’assurance emprunteur facultative représente un coût non négligeable. Intéressons-nous au tarif moyen d’une formule classique « décès + perte totale et irréversible d’autonomie », en considérant un prêt personnel de 10 000€ sur 48 mois. Pour notre enquête*, nous avons calculé le coût moyen affiché par trois grands organismes de crédit : Cofidis, Sofinco et Cetelem.

Coût moyen d'une assurance Décès, PTIA et ITT, pour un prêt personnel de 10 000€ sur 48 mois
Coût mensuel moyen
Coût total moyen de l'assurance
12,38 / mois pendant 48 mois
594,00€

La formule basique « Décès, PTIA, ITT » coûte ici en moyenne 594,00€ pour un même prêt de 10 000€ sur 48 mois. Or une simple comparaison du meilleur crédit 10 000€ nous indique que les intérêts représentent en moyenne 800€. Le coût d’une assurance au crédit classique peut représenter trois quart du montant total des intérêts du prêt. Un montant qui mérite réflexion.

*Calcul effectué en novembre 2018, sur la base des coûts indiqués sur les formulaires des trois organismes.

Est-il intéressant d’assurer un prêt classique ?

S’il est difficile de répondre de manière catégorique, on peut dire que l’assurance facultative est toujours plutôt chère. Il est compliqué de se lancer à la recherche du meilleur crédit 10 000€ pour finalement payer une assurance dont les taux ne sont pas comparables. On a vu que l’assurance emprunteur représentait en moyenne 5% du coût total d’un crédit, soit 500€ de plus pour un emprunt de 10 000€. La question de l’obtention d’un crédit sans assurance dépend de sa situation personnelle.

Une personne âgée ou inquiète au sujet de sa santé peut par exemple trouver légitime et sécurisant d’opter pour l’assurance optionnelle. Il est alors très important de bien vérifier les conditions de remboursement dans son contrat (sans engagement) avant de le signer. Intéressons-nous à présent aux principales garanties des assurances d’un crédit à la consommation.

► Obtenir le meilleur crédit

Assurance du crédit : de quoi protège-t-elle ?

Le crédit sans assurance est toujours proposé au moment d’effectuer une demande de crédit en ligne. Les organismes proposent systématiquement d’associer un prêt avec une assurance facultative. Le point sur les principales garanties proposées :

  • L’assurance Décès

Dans le cas d’un décès, l’assureur couvre partiellement ou totalement le montant du prêt à rembourser, selon les termes de l’assurance. Certains contrats précisent en effet que certaines causes n’entraînent pas la prise en charge du crédit. Les suicides ne sont par exemple généralement pas couverts. Certains assureurs mentionnent également que l’assurance décès s’arrête – ou ne couvre plus la totalité de la somme – au-delà d’un certain âge.

  • La garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA)

La garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) est destinée à protéger le souscripteur en cas de maladie ou d’accident de la vie. Sont concernées par cette garantie PTIA, les personnes dans l’incapacité d’exercer une activité professionnelles ayant besoin d’une tierce personne pour les actes de la vie quotidienne (manger, s’habiller, se déplacer, etc). La perte d’autonomie est généralement indissociable du besoin d’aide extérieure dans le cas d’une assurance PTIA.

  • La garantie perte d’emploi

Comme son nom l’indique, l’assurance perte d’emploi protège le souscripteur en cas d’arrêt de travail ou de chômage. Attention toutefois, cette garantie comporte tout un tas de conditions et exclusions. Plusieurs motifs de perte d’emploi ne sont par exemple pas couverts par l’assurance, comme une fin de CDD, un licenciement pour faute grave, une perte d’emploi en cours de période d’essai ou encore une démission. Aussi, il faut noter qu’un délai de carence est appliqué. Ce délai d’attente avant d’être couvert est compris entre trois et six mois (180 jours).

  • La garantie invalidité ou incapacité

Il faut faire preuve d’une grande vigilance avant d’opter pour une assurance invalidité ou incapacité. Certains assureurs distinguent par exemple clairement l’incapacité partielle et totale de travail, l’invalidité permanente ou temporaire, etc. C’est au corps médical de juger de l’invalidité ou incapacité de travail, en se basant sur un pourcentage. Il faut que le pourcentage soit supérieur au seuil prévu par le contrat d’assurance, sans quoi aucun remboursement n’aura lieu. Comme dans le cas d’une garantie perte d’emploi, l’assureur respecte la plupart du temps d’un délai de franchise.

> Bon à savoir : il est tout à fait possible de trouver un crédit sans assurance au meilleur taux en ligne, et de choisir de l’assurer ailleurs.

Quel est le meilleur crédit sans assurance ?

crédit sans assuranceNotre comparateur permet de trouver le meilleur crédit sans assurance, celui au taux TAEG le plus bas. Meilleur crédit ne rime pas toujours avec meilleure assurance ! Les assurances ne sont pas comparables dans l’absolu, étant donné que le TAEA n’est affiché qu’à titre d’exemple. Il faut également préciser que certaines comportent des exclusions ou garanties que d’autres formules à priori similaires n’intègrent pas.

Rappel : L’emprunteur peut se rétracter sans motif pendant 14 jours à compter de la date d’acceptation du crédit sans assurance. Ce droit peut notamment être exercé si aucune assurance suffisamment intéressante n’a été trouvée à posteriori.

► Trouver un crédit au meilleur taux

Prêt immobilier : assurance obligatoire !

crédit sans assurance

L’assurance emprunteur est obligatoire dans le cadre d’un prêt immobilier. En effet, aucun prêteur ne prendra le risque d’avancer les sommes importantes du marché immobilier sans un minimum de garanties. Il faut savoir que chacun peut choisir de refuser l’assurance proposée de pair avec le crédit immobilier de sa banque, pour en choisir une plus avantageuse (voir loi Lagarde). Une concurrence au profit du consommateur, qui peut faire baisser les prix ou négocier des garanties supplémentaires.

Cette mise en concurrence des assureurs été renforcée par la loi Hamon. Adoptée en 2014, elle permet notamment à tout emprunteur de changer d’assurance immobilier au cours des douze premiers mois de son contrat. Il faut dans ce cas que la nouvelle offre présente au moins des garanties équivalentes. Il est désormais également possible de changer d’assurance immobilier à sa date d’anniversaire, sans frais*.

Bien comparer l’assurance crédit immobilier

Les économies réalisables entre deux assurances de prêt immobilier sont parfois énormes. Le coût d’une assurance immobilier représente en moyenne 15 à 20% du coût total du crédit sans assurance. Au-delà du prix total, il est important de bien choisir une assurance immobilier correspondant à ses besoins. Les particuliers exerçant un métier à risque ont par exemple tout intérêt à se rapprocher d’assureurs spécialisés, capables de mesurer et de chiffrer les risques.

Certaines professions pourront également profiter de conditions avantageuses, selon les conditions prévues par leur mutuelle collective. L’assurance d’un crédit fonctionnaire pour acheter un bien immobilier peut par exemple se révéler très intéressante, lorsque le fonctionnaire a opté pour une mutuelle de la fonction publique.

*Il est nécessaire de signifier la résiliation du contrat d’assurance en cours au moins deux mois avant sa date d’anniversaire. Le banquier disposera lui de 10 jours à compter de la réception du courrier pour accuser réception de la demande.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !