Crédit auto via LOA : trois points à vérifier avant d’opter pour cette formule

Proposée par les banques et les concessionnaires, la LOA tracte de marché de l’automobile. Les Français sont friands de la formule locative avec option d’achat, pourtant pas toujours intéressante. Le point sur les trois points à vérifier avant de céder à un financement via LOA.

LOA : attention aux frais masqués

Nos différentes enquêtes (voir « loa, lld, crédit auto : quel est le moins cher) sur la LOA ont mis en lumière ses limites. Il est en effet difficile de déterminer le taux du financement par LOA, étant donné qu’il n’englobe jamais tous les frais. Regardons les trois points à vérifier avant de choisir ce financement.

  • Le solde devra être réglé une fois la location terminée, dans le cas d’un achat définitif. Il faut donc être en mesure d’économiser tout au long de la location. Cette notion augmente de manière implicite les mensualités.
  • Le contrat de LOA est toujours associé à un kilométrage maximum. Ce seuil ne doit pas être dépassé, sous peine de payer des charges supplémentaires (0,10€ au km en moyenne).
  • Il est important de vérifier les termes du contrat d’entretien et réparation, s’il existe. Plus ou moins intéressant selon le kilométrage et l’utilisation de son véhicule, il implique parfois un coût exagéré. Si la mensualité de base n’inclut aucun contrat entretien ou réparation, tous les frais (révisions, entretien, réparations) seront à la charge du locataire.

S’il n’existe aucune vérité, une simulation de crédit auto au meilleur taux permet aujourd’hui d’obtenir des offres très avantageuses. Beaucoup plus clair en terme de taux ainsi que de coût total, le prêt auto classique est souvent plus rentable qu’une formule de LOA ou LLD.

► Comparer les offres de crédit auto

A propos de 

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !