L’aide au permis pour les chômeurs évite de passer par la case demande de crédit

Les chômeurs bénéficient d’une aide de l’Etat pouvant atteindre jusqu’à 1200€ pour passer leur permis, à condition que l’obstacle à l’embauche soit avéré. Tous les détails d’une formule de financement soumise à plusieurs conditions mais réellement intéressante.

L’Aide au permis pour chômeurs expliquée

Lorsqu’un problème d’argent pointe le bout de son nez et que l’on est au chômage, les précieuses aides de l’Etat peuvent éviter de faire appel à la famille ou aux amis. Il est en effet difficile voire impossible d’obtenir un avis positif à une demande de crédit en situation de chômage. Un crédit refusé par la banque ou un organisme pour passer son permis peut être solutionné par l’aide au permis B. Cette solution de financement est réellement intéressante pour les chômeurs dont l’indemnisation est au ras des pâquerettes.

Les conditions d’obtention

  • Ne pas être indemnisé par Pôle Emploi, ou percevoir une allocation inférieure à 29,06€ par jour (conditions au 01/07/2018). Les personnes bénéficiant du RSA, d’une allocation aux adultes handicapés (AAH), d’une rémunération publique de stage (RRS), d’une rémunération de fin de formation (RFF) ou d’une rémunération de formation Pôle Emploi ne sont pas considérées comme étant indemnisées.
  • Il faut être inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi depuis au moins six mois pour bénéficier de l’aide.
  • Il ne faut évidemment pas être ou plus être titulaire du permis B.
  • Si le permis a été annulé et qu’il faut uniquement repasser le code, l’aide n’est alors pas possible.
  • L’absence de permis doit constituer un frein dans la recherche d’emploi. Le conseiller Pôle Emploi est en charge de juger de ce caractère, sur la ba

Démarches d’obtention et montant

Il faut se rapprocher d’un conseiller Pôle Emploi afin de lancer une procédure de demande. Cette étape précède la demande d’un devis auprès d’une auto-école de la région. L’auto-école perçoit l’aide en trois fois. Le bénéficiaire doit présenter une attestation et de suivi de l’apprentissage sous 1 mois.

Le bénéficiaire doit également fournir un justificatif de réussite à l’examen du code sous 5 mois. Le justificatif d’obtention du permis est également demandé. La présentation d’un document justifiant de réalisation d’au moins 30 heures de conduite ou de deux passages manqués peut toutefois remplacer celui de la réussite à l’examen.

Pour aller plus loin : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1719

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !