Les taux de crédit immobilier repartent à la hausse en décembre

C’est un peu la surprise de cette fin d’année, les taux du marché de l’immobilier repartent à la hausse après deux années de baisse. Une hausse légère qui, pour l’instant, ne permet pas de tirer des conclusions solides sur l’état des taux en 2022. Les banques, qui se sont fixées des objectifs commerciaux élevés, ont toutefois intérêt à rester compétitives.

► Accéder au comparatif de crédit

Une légère hausse constatée en cette fin d’année 2021

La hausse est légère, mais tous sont d’accord sur ce point : les taux de prêt immobilier ont augmenté. D’après les chiffres repris par Capital, d’octobre à décembre, les banques ont relevé leurs barèmes de 0,05 points de pourcentage. Concrètement, voici ce que cela donne sur les différentes durées d’emprunt.

  • Sur 15 ans : 1% (contre 0,95% au mois d’octobre)
  • Sur 20 ans : 1,15% (contre 1,10% au mois d’octobre)
  • Sur 25 ans : 1,40% (contre 1,35% au mois d’octobre)

Les tendances sont relativement similaires si on regarde les chiffres et estimations de différents courtiers.

Pourquoi une telle hausse ?

Plusieurs événements peuvent expliquer cette hausse soudaine des taux de prêt immobilier. Pour commencer, malgré un durcissement des conditions d’acceptation du crédit, les banques ont enregistré des ventes record. La majorité d’entre elles ont déjà atteint leurs objectifs commerciaux pour 2022. Elles ne font actuellement pas d’efforts pour attirer de nouveaux clients.

En outre, il est probable que les mesures à venir concernant l’assurance emprunteur ne soient pas étrangères à cette hausse. Le Parlement va probablement donner raison aux associations de consommateurs qui réclament la possibilité de changer d’assurance emprunteur à tout moment, et sans frais.

Pour les banques, qui possèdent plus de 80% de parts de marché, c’est une mauvaise nouvelle. Les clients pourront en effet résilier n’importe quand pour une assurance plus attractive. Il est possible qu’elles anticipent ce manque à gagner en 2022 en gonflant d’ores et déjà les taux de crédit. Affaire à suivre ! Pour le client, dans tous les cas, les démarches ne changent pas et il reste essentiel de demander un deuxième crédit pour comparer les propositions reçues.


Rédigé par Noemie

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !