Trop de crédits, quelles solutions pour en sortir ?

trop de créditsSe retrouver avec trop de crédits sur le dos est un mal qui peut arriver beaucoup plus régulièrement qu’on peut le croire. Autre idée fausse : se retrouver avec trop de crédits n’est pas forcément le lot de personnes à petit revenu ou encore de personnes qui ne sauraient pas gérer leur argent. Il faut savoir que dans plus des ¾ des situations de surendettement, c’est un accident de la vie qui vient déstabiliser l’équilibre financier du foyer et pas une accumulation inconditionnelle de crédits.

Trop de crédits : alléger ses mensualités

trop de prêtsQuand on accumule trop de crédits par rapport à une situation financière qui a évolué défavorablement et que l’on ne peut plus faire face à ses mensualités en fin de mois, il faut regrouper ses crédits et ses dettes.

Le rachat de crédits consiste à rassembler tous les prêts en un seul et unique nouveau crédit dont la durée sera allongée. Cette opération permet de faire baisser la mensualité que l’on doit rembourser tous les mois. Par contre, au global il y aura plus d’agios à payer. En effet, plus un crédit est long à rembourser, plus il coûte cher. Néanmoins, quand on a trop de prêts, c’est la seule manière de rééquilibrer un buget mensuel qui prend l’eau. Certes, au final ça coûte plus cher mais c’est la solution pour se redonner de l’air.

Le coût d’un rachat de crédits n’étant pas négligeable, il est d’autant plus important de bien comparer les taux proposés par les organismes de crédits. Ce n’est pas parce qu’on se retrouve avec trop de crédits et que les fins de moins sont difficiles qu’il faut se précipiter sur la première offre. D’un organisme de crédit à l’autre, il peut y avoir des milliers d’euros d’écart.

► Accéder au comparatif rachat de crédits

Notre questionnaire exclusif permettra non seulement de trouver le meilleur taux de rachat de crédits mais permettra aussi de préparer la deuxième phase pour négocier le crédit. En effet, ce n’est pas parce que l’on a trop de prêts qu’il ne faut pas tout faire pour baisser le taux.

Une fois le dossier pré accepté, en déposant plusieurs dossiers en parallèle (nous recommandons au moins deux), nous pouvons faire jouer la concurrence. De plus, il arrive qu’après avoir obtenu un premier accord de principe, on obtienne un refus lors de l’étude des pièces justificatives. Il parait donc préférable de déposer au moins deux dossiers.

Comparatif du rachat de crédits

trop de créditLa situation peut devenir étouffante financièrement quand on a trop de prêts. Néanmoins, il ne faut pas se précipiter. En effet, il y a deux risques importants à éviter.

Le premier, le pire, c’est les escrocs. Ils se focalisent particulièrement sur les personnes les plus vulnérables. Ils vont par exemple faire croire aux personnes fichées qui ont trop de crédits qu’elles pourront obtenir un rachat. Mais pour cela, les escrocs demandent un premier versement. Or, lorsque l’on est fiché, il n’est n’a possible d’obtenir un crédit. D’autre part, comme le rappelle la loi L321-2 :

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent.

Il ne faut jamais croire les témoignages sur les blogs qui expliquent comment une formidable personne venue du bout du monde les a aidé à s’en sortir.

Le deuxième point important sur lequel il faut être vigilent quand on a trop de crédits et que l’on envisage d’effectuer un rachat de crédit, c’est le taux que l’on va payer au final. Pour être très concret, prenons un exemple.

Rachat de crédits 30 600 euros sur 120 mois :

Taux taeg fixe Creatis  : 6,19%    mensualité : 340,15€     coût du rachat de crédits : 10 818,01€
Taux taeg fixe Sofinco : 6,59%    mensualité : 345,89€    coût du rachat de crédits : 11 506,80€

On peut constater que pour le même prêt, on trouve un écart d’environ 1000€. Mais ces écarts peuvent être beaucoup plus importants car les offres commerciales des organismes changent souvent. En particulier pour des spécialistes du regroupement de crédits comme Créatis.

L’autre point important quand on a trop de crédits, c’est de constater qu’il est possible d’étaler une dette de 30000 euros sur 10 ans, ce qui permet d’obtenir des mensualités autour de 350 €/mois. Or avant ce rachat, avec ce niveau de dette, on rembourse généralement autour de 600€/mois. Soit une baisse de mensualité d’environ 40%.

Trop de crédits : avec ou sans crédit immobilier

Le principe du rachat de crédits peut s’appliquer aussi bien quand on a trop de crédits à la consommation mais aussi si on veut inclure un crédit immobilier. Dans ce cas, on parle de rachat de crédit hypothécaire. Il est aussi possible d’intégrer plusieurs prêts immobiliers à un rachat de crédits.

Trop de crédits : à chaque situation sa solution

Pour faire face à trop de crédits en choisissant la bonne solution, il y a quelques incontournables pour obtenir un rachat de crédits :

  • Ne pas être fiché (FICP ou FCC)
  • Taux d’endettement maximum après rachat = 50%
  • Au moins une personne du foyer en CDI
  • Un revenu minimum du foyer, aides comprises : 1500€

Il faut ensuite savoir vers qui se tourner quand on a trop de crédits :

  •  1 seul crédit à la consommation : il n’est pas possible de demander un rachat de crédits dans cette situation sauf s’il y a d’autres dettes à reprendre ou un besoin en trésorerie supplémentaire.
  • 2 crédits à la consommation ou plus : il faut passer par un rachat de crédits.
  • 1 crédit immobilier : Ce n’est pas un rachat de crédit qu’il faut demander mais une renégociation de taux crédit immobilier. Il est possible de le demander grâce à notre comparateur de crédits en choisissant “prêt immobilier”.
  • 2 crédits immobiliers ou plus : On peut passer par un rachat si la situation est que l’on a trop de crédits immobiliers à rembourser. Si c’est pour renégocier les taux, il faut passer par un “prêt immobilier”.
  • 1 crédit immobilier et 1 ou plusieurs crédits consommation : il faut passer par un rachat de crédits.

Trop de crédits : le surendettement

trop de creditsQuand on se retrouve avec trop de crédits et que malgré toutes les tentatives d’aménagements de dette, il n’est pas possible de trouver une situation permettant d’équilibrer son budget, c’est sans doute que l’on atteint la situation de surendettement.

Comme nous l’avons expliqué en introduction, avoir trop de crédits n’arrive pas qu’aux autres et il vaut mieux se signaler le plus vite possible à la Banque de France pour ne pas avoir à faire face à trop de pression tout seul. Nous l’avons détaillé dans un article dédié la manière de déposer un dossier de surendettement.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !