Crédit renouvelable : peut-il être intéressant ?

crédit renouvelableAnciennement appelé crédit revolving, le crédit renouvelable en est-il pour autant devenu plus acceptable ? Nous avons fait le point sur le crédit renouvelable, ses avantages et ses inconvénients et identifier les cas dans lesquels il peut être intéressant.

Fonctionnement du crédit renouvelable

Le principe du crédit renouvelable est que les remboursements mensuels reconstituent petit à petit un droit d’utilisation futur du crédit. C’est la raison pour laquelle on appelle ce type de prêt aussi bien crédit reconstituable, réserve de trésorerie ou encore crédit revolving. Voici donc les grands principes qui régissent le fonctionnement du crédit renouvelable :

  • Taux taeg révisable soumis à l’usure de 0% à 20,27%
  • Mensualité définie en fonction de la vitesse de remboursement
  • Montant de crédit disponible qui se reconstitue
  • Montant : généralement de 500€ à 6000€
  • Durées : jusqu’à 60 mois (mais peut durer plus longtemps)

Autant mettre tout de suite les pieds dans le plat, du crédit gratuit, c’est normalement interdit légalement. C’est autorisé uniquement si le distributeur du crédit prend les frais à sa charge. Donc ça peut arriver dans le cadre du crédit magasin mais sinon ça n’arrive jamais. Les taux du crédit renouvelable sont plutôt connus pour être chers. Et c’était surtout le cas à l’époque du crédit revolving, avant que les nouvelles lois sur le crédit consommation n’entrent en vigueur.

Depuis, le crédit renouvelable est devenu une solution intéressante dans certaines situation. Comme pour tout crédit, il parait indispensable d’identifier la meilleure offre avant se souscrire à un crédit renouvelable.

► Accéder au comparatif des meilleurs taux

Comparer le crédit renouvelable

Le prêt renouvelable est proposé par tous les grands organismes de crédit et toutes les banques. Qu’il soit connu sous le nom de Réserve Couleurs chez Sofinco (rebaptisé d’ailleurs solution Solution Agile), Accessio chez Cofidis ou encore Provisio chez BNP Paribas. Toutes ces sociétés financières veulent pouvoir accompagner leurs clients avec ce type de produit qui est généralement assez rentable pour elles.

Il faut donc pouvoir comparer le crédit renouvelable avec le plus d’objectivité possible. Nous avons donc défini des critères permettant d’appréhender au mieux le produit :

  • crédit renouvelable pas cherTaux taeg révisable
    Il est évident que ce taux est déterminant pour obtenir la meilleure offre. Il faut savoir que l’organisme peut changer le taux du crédit renouvelable chaque mois, à condition de prévenir le client avant. Le client peut refuser. Dans ce cas, le crédit renouvelable se transforme en crédit amortissable au taux du mois précédent jusqu’à ce que la dette soit entièrement remboursée. Ensuite de crédit renouvelable est clôturé.
  • Vitesses de remboursement proposées
    C’est le facteur qui influence le plus le coût total d’un crédit. En effet, plus on rembourse vite, moins il y a d’agios à rembourser. En plus, chez de nombreux organismes, si on choisit de rembourser rapidement, le taux du crédit renouvelable est moins cher. Le choix de la mensualité du prêt renouvelable est donc crucial.
  • Taux d’acceptation des dossiers
    Le taux d’acceptation n’influence pas directement le coût du crédit renouvelable. Il est néanmoins déterminant car si un organisme propose un taux ultra bas mais n’acceptent de 5% des demandes, 95% des clients seront toujours à la recherche du crédit renouvelable au meilleur taux.
  • Taux promotionnel
    Dernier point qui peut influencer le classement, le taux promo est pratiqué à petite dose pour ce type de prêt. Il est exceptionnellement proposé pour la première utilisation à l’ouverture par certaines sociétés.

Le système que nous avons mis au point permet non seulement d’obtenir un classement suivant ces différents critères mais pour obtenir la meilleure offre, nous allons plus loin.

En effet, pour éviter de privilégier les organismes qui seraient tentés de proposer des prêts renouvelables à taux bas mais en acceptant que les tops meilleurs dossiers, notre système permet d’obtenir une réponse de principe de la part de l’organisme le moins cher. Cette réponse est donnée en temps réel. De cette manière, chaque client peut savoir si son dossier peut passer au meilleur taux. Si ce n’est pas le cas, il est possible d’interroger la 2ème meilleure offre et si nécessaire la 3ème.

Dans quels cas prendre un prêt renouvelable ?

Ce n’est pas parce que le crédit revolving s’appelle maintenant crédit renouvelable qu’il est devenu plus intéressant. Ce qui a permis de le rendre plus intéressant, c’est les réformes réglementaires. Et en particulier deux points qui ont permis de limiter les risques de dérives.

  1. Les crédits renouvelables sont soumis aux mêmes taux d’usure que les prêts amortissables
    Avant, le taux maximum autorisé était différent en fonction de la nature du crédit. Maintenant, ce taux maximum légal (taux d’usure) dépend du montant emprunté, peut importe le type de crédit à la consommation.
  2. Des minimums de vitesse de remboursement ont été imposés.
    Pour tout montant emprunté de moins de 3000 euros, la somme devra être remboursée en 36 mois maximum. Pour tout montant emprunté entre 3000 et 6000 euros, la somme devra être remboursée en moins de 60 mois. Finis les crédits dont les dettes ne font qu’augmenter car le remboursement ne va pas assez vite.

Quelles ont été les conséquences de ces changements chez les organismes de crédit et les banques ?

Globalement, obtenir un crédit amortissable de moins de 5000 euros est devenu quasi impossible. Jusqu’à 4000 euros, seules des crédits renouvelables sont proposés. Et quand on trouve des crédits amortissables pour ces montants, les taux de l’amortissable sont aussi chers que ceux du renouvelable. Et les taux d’acceptation des prêts amortissables sont bien plus faibles que ceux du renouvelable.

Autrement dit, en dessous d’un crédit 5000 euros, c’est le prêt renouvelable qui est proposé. Mais c’est un peu logique car ce type de prêt est vraiment destiné à être une sorte de crédit trésorerie, une facilité ponctuelle. Il est fait pour obtenir rapidement un petit montant, que l’on pourra rembourser le plus vite possible. En effet, à la différence de l’amortissable, le crédit renouvelable peut être remboursé à tout moment sans aucun frais.

Par exemple, il peut coûter beaucoup moins cher qu’un découvert bancaire qui non seulement va appliquer des agios en fonction de la dette (soumis au même taux d’usure) mais en plus les banques appliquent souvent des frais de traitement.

Prendre un crédit renouvelable pour avoir une petite mensualité

Le crédit renouvelable est donc un petit crédit presque par définition. Mais ce n’est pas tout. L’argument le plus mis en avant quand les banques ventent ses avantages, c’est la petite mensualité. En effet, le prêt renouvelable permet d’obtenir des mensualités à rembourser très raisonnables. Nous avons par exemple reproduit ci dessous le barème de remboursement que propose Franfinance.

taux crédit renouvelableLa vitesse lente propose un remboursement en 29 mensualités de 21 euros et une dernière de 18,17 euros au taux taeg révisable de 20,26%. Le coût de 127,17 euros. Le taux est certes significatif mais il ne faut pas oublier que ce crédit peut être remboursé par anticipation sans aucun frais.

Les mensualités du crédit renouvelable sont donc de petites mensualités ajustables. Mais de n’est pas tout. Elles ont aussi une influence énorme sur le taux. En effet, plus on est capable de rembourser une mensualité importante, plus on peut rembourser vite sont crédit. Dans ce cas, non seulement le coût du crédit va mécaniquement beaucoup baisser (on doit de l’argent moins longtemps) mais en plus, les organismes proposent généralement un taux taeg révisable moins cher pour un remboursement plus rapide.

Crédit renouvelable en magasin

C’est ou c’était l’un des marchés qui permettait de distribuer le plus de crédits renouvelables. C’est d’ailleurs historiquement de là qu’est venu en bonne partie la mauvaise réputation du crédit revolving. Les contraintes légales se sont aussi renforcées contre la distribution des cartes de crédit magasin.

En effet, par le passé, trop de clients pensaient prendre une simple carte de fidélité et se retrouvaient avec un crédit revolving. Maintenant le crédit revolving a laissé place au crédit renouvelable mieux encadré légalement. Et les chiffres de l’ASF le prouve, on est passé d’une production crédit renouvelable de plus de 17 milliards en 2008 à 10 milliards en 2016.

crédit revolvingNéanmoins, le crédit renouvelable via les cartes de crédit enseigne reste une solution qui peut être intéressante ponctuellement. En effet, il arrive de pouvoir bénéficier de crédit à 0%. Dans ce cas, les frais de crédit sont pris en charge par l’enseigne qui en fait la promotion. Néanmoins, ces opérations sont proposées sur des durées de remboursement courtes, généralement 10 fois. Et d’autre part, les utilisations futures de la carte seront en général à taux plein pot, à savoir autour de 20%.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !