Conditions d’acceptation d’un crédit : les refus de prêt expliqués

conditions d'acceptation d'un créditLes conditions d’acceptation d’un crédit ne sont pas toujours les mêmes. Elles diffèrent naturellement d’un organisme à l’autre. Mais les critères d’acceptation d’un prêt dépendent aussi beaucoup de la nature de ce dernier. Prêt immobilier, crédit auto, prêt personnel, rachat de crédits…quelles sont les conditions d’acceptation d’un crédit ?

► Accéder au comparatif des meilleurs taux

Critères d’acceptation d’un crédit : les données

Le principe même du système d’évaluation du crédit est toujours le même. Les organismes et les banques tentent d’évaluer le risque d’un dossier pour savoir s’il est possible qu’il se retrouve en impayé dans le futur. Pour évaluer le risque d’une demande, ils se référent aux demandes de crédit déjà accordées. Si la demande de crédit ressemble un dossier accepté par le passé et en impayé actuellement, il y a des chances que la demande ne passe pas. Chez la plupart des organismes, une première décision de principe est donnée immédiatement, c’est le principe du crédit en ligne.

La ressemblance d’un dossier à l’autre se fait par le score crédit. Pour être accepté, un dossier doit à la fois respecter des critères d’acceptation du crédit mais aussi obtenir un bon score. Pour calculer le score (équivalent des “chances” de ressembler aux “bons dossiers”), les organismes de crédit attribuent des points en fonction des réponses données au questionnaire crédit. Par exemple, pour la question du type de logement, un propriétaire obtiendra beaucoup de points alors que quelqu’un logé par sa famille aura beaucoup moins. Le score sera le cumul de tous les points. Il faut atteindre un seuil minimum pour obtenir un accord.

Au final, les conditions d’acceptation d’un crédit les plus utilisées sont généralement :

  • critères d'acceptation créditFichage / interdit bancaire : ce critère d’acceptation d’un prêt est rédhibitoire. La demande de crédit d’une personne fichée (BDF ou FICP) n’a aucune chance de passer.
  • Type d’emploi : Si un des deux emprunteurs n’est pas en CDI, il sera très compliqué d’obtenir un accord.
  • Taux d’endettement : le taux d’endettement acceptable dépend du type de crédit demandé et de la situation globale de l’emprunteur.
  • Reste à vivre par personne : c’est ce qu’il reste par mois par personne au foyer une fois les frais de logement acquittés
  • Score : c’est le critère d’acceptation d’un crédit le moins compréhensible (car composite comme nous l’avons expliqué) mais sans doute celui qui génère le plus de refus.

A cela, il faut rajouter certains critères d’acceptation crédit qui peuvent être spécifiques au type de prêt.

IMPORTANT : les organismes ne communiquent quasiment jamais sur les raisons d’un refus crédit. Et c’est tout à fait légal. Comme le rappelle la CNIL, il n’existe pas de droit au crédit en France. Et comme généralement le motif du refus du prêt est le score, il ne serait même pas capable de communiquer précisément sur le critère de refus du crédit.

Conditions d’acceptation d’un crédit à la consommation

Les critères d’acceptation d’un prêt auto ne diffèrent pas tant que ça d’un prêt personnel ou d’un prêt travaux. Même si l’on pourrait imaginer qu’il y a moins de risques d’impayé de la part de quelqu’un qui s’achète une voiture que quelqu’un qui a besoin d’argent sans vouloir en justifier l’utilisation, ce n’est pas l’approche des organismes de crédit. Ils ont plutôt privilégié de proposer des taux un peu moins chers sur les prêts auto neuve ou travaux que sur le prêt personnel. Globalement, on aura les mêmes critères d’acception sur le crédit à la consommation.

Ce qui change, c’est que les scores crédit ne sont pas les mêmes et la limite des scores de crédit acceptable n’est pas la même d’un organisme à l’autre. Pour faire simple, on pourrait imaginer que certains organismes acceptent plus que les autres mais font payer leurs crédits un peu plus chers. De cette manière, ils peuvent piloter leur marge et choisir à qui ils s’adressent. Les conditions d’acceptation d’un crédit ne sont donc pas les mêmes d’un organisme à l’autre.

Pour expliquer de manière caricaturale l’utilisation du critère d’acception du crédit “score”, on peut imaginer qu’un organisme de crédit se spécialise dans le crédit pour “les riches”. Cet organisme proposerait des taux de crédit très bas mais n’accepterait que les dossiers ayant les meilleurs scores. A l’inverse, un autre organisme pourrait se spécialiser dans le crédit pour “les pauvres”. Il accepterait les scores les plus mauvais mais ferait payer des taux très chers. Ces deux organismes auraient chacun leur marché spécifique mais pourraient très bien avoir un niveau de marge comparable.

Pour contourner ce problème et que chacun puisse obtenir le meilleur taux adapté à son dossier, nous avons mis au point un questionnaire exclusif qui permet non seulement d’obtenir le classement des meilleurs taux mais ce n’est pas tout. Chaque dossier reçoit en temps réel une réponse de principe de l’organisme le moins cher adapté à la demande. Si le dossier ne respecte pas les conditions d’acceptation du crédit le moins cher, il est possible d’interroger d’un simple clic l’organisme classé 2ème et celui classé 3ème le cas échéant.

► Accéder au comparatif des meilleurs taux

Principaux critères d’acceptation crédit à la consommation

Nous ne donnons ces informations qu’à titre indicatif. Seul l’évaluation détaillée d’un dossier complet permet d’avoir un avis objectif.

  • Ne pas être fiché
  • Taux d’endettement maximum de 50% (charge de loyer ou crédit immo / (sommes des revenus – pensions))
  • Type d’emploi : au moins un CDI (ponctuellement CDD ou Interim peuvent passer pour un petit crédit)
  • Reste à vivre par personne minimum de 180€

Le score sera différent entre un prêt amortissable et le crédit renouvelable. Ce critère d’acceptation crédit sera plus souple pour un crédit renouvelable. Autrement dit, il est plus simple d’obtenir un crédit de moins de 5000€.

Conditions d’acceptation d’un prêt immobilier

condition acceptation créditOn va retrouver le même principe d’acceptation sur le prêt immobilier et sur le crédit consommation. Ce qui va changer principalement dans les conditions d’acceptation du prêt, en plus des autres critères déjà vus, c’est le type de bien, la durée de remboursement, l’apport initial et l’assurance du crédit.

Le type de bien n’est pas une condition d’acceptation du crédit immobilier en tant que telle mais elle influence directement le taux d’endettement. En effet, dans le cadre d’un investissement locatif, la totalité des loyers estimée ne sera pas forcément prise en compte à 100% dans les revenus. Le nouveau crédit sera lui pris en compte dans les dettes.

Il en est de même pour la durée du crédit. Autant l’influence de ce critère d’acceptation était léger en crédit consommation autant souscrire sur une durée longue pour un prêt immobilier permet de faire baisser la mensualité et potentiellement de rendre acceptable le taux d’endettement et le reste à vivre.

Obtenir un crédit sans apport pour les prêts à la consommation ne pose aucun problème. On ne peut pas en dire autant pour les prêts immobiliers. En effet, pour certaines banques, ça peut être un incontournable. Sans être une condition d’acceptation du crédit pure et dure, avoir un apport peut être une condition pour obtenir un taux promo, par exemple, ça a été le cas pour le crédit Boursorama.

Dernière différence significative entre crédit immobilier et consommation : l’assurance. En effet, l’assurance du crédit est facultative en crédit conso alors qu’elle est obligatoire en prêt immobilier. Sans un être une condition d’acceptation du prêt directement, l’assurance peut être refusée ou faire l’objet d’un prix inacceptable…

Critères d’acceptation d’un rachat de crédits

Le rachat de crédit consiste à rassembler tous les crédits en cours, y compris prêt immobilier, en un seul et nouveau prêt dont la durée sera suffisamment rallongée pour obtenir une mensualité acceptable. C’est le crédit qui permet de rééquilibrer un budget quand on a trop de crédits à rembourser chaque mois.

Vu que la durée va être rallongée, le rachat de crédit coûte généralement plus cher au final (ce n’est pas une renégociation de taux de crédit). Mais c’est souvent la seule solution pour retrouver un équilibre financier et éviter le surendettement.

Les conditions d’acception d’un rachat de crédit sont généralement :

  • Taux d’endettement inférieur à 50% après le rachat
  • Au moins un CDI
  • Pas de fichage
  • Au moins 2 crédits à racheter

L’étude d’un rachat de crédit sera très poussée. Les conditions d’acceptation de ce crédit sont les plus nombreuses.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !